MICHAEL DAVID BOSWORTH

 


Titre: Deltebre

C’est une région où l’on cultive du riz. Un endroit plat, entre les montagnes d'un côté et la mer de l'autre. Les oiseaux y sont nombreux. Ils aiment les lagunes d'eau douce et les marais salants. C’est un cadeau pour les peintres paysagistes. J’y fais un petit pèlerinage une ou deux fois par an. Je considère que j’ai beaucoup de chance de vivre ici dans la Haute Vallée de l'Aude. Il y de nombreuses raisons de s’en réjouir, la moindre n’étant pas l'étonnante variété de très beaux lieux. Mes sentiments pour cette richesse de l'environnement sont tout à fait indépendants du fait d'être peintre. En tant que résident et marcheur, je reste enchanté par mon environnement en toutes saisons. Alors pourquoi suis-je si nerveux face à la «peinture de paysage» en tant que telle ? Peut-être parce que ça semble tellement convenu, tellement préconçu. Une belle vue, magnifiquement rendue... quoi de plus simple? Quand je vois une belle aquarelle, ou une belle peinture à l'huile d'un paysage, j’éprouve du plaisir. Le tableau me séduit par sa simplicité apparente, même si je sais qu’il faut une grande habileté pour donner cette impression. Il doit y avoir une dose de perversité en moi, parce que dans mes propres images, j'évite la simplicité des “belles vues”. Je peux être tout aussi ravi face à un coucher de soleil à travers les pins, la lumière tombant sur une pierre, un nid de poule sur la route.